Actualité

07/02/2019

Carton plein pour Verlingue en 2018 (Amrae 2019)

L’Argus de l’Assurance – Après une année 2017 déjà record, le courtier Verlingue a fait encore mieux l’an dernier, avec une croissance en progression de 13 %.

 

Tous les indicateurs sont au vert chez Verlingue, neuvième courtier du marché français selon le dernier classement de l’Argus de l’assurance. Après avoir vu ses revenus progresser de 12 % en 2017, à 147 M€, le groupe de courtage spécialisé en risques d’entreprises a connu à nouveau une très belle année.

 

Celui-ci a en effet réalisé un chiffre d’affaires de 166 M€ l’an dernier. Soit une hausse de 13 % par rapport à l’exercice précédent. Au total, Verlingue affiche un volume de primes négociées de 1,9 Md€ auprès de ses clients grandes entreprises, entreprises de taille intermédiaire (ETI) ou PME. C’est 200 millions d’euros de plus qu’en 2017 (1,7 Md€).

 

25 % des revenus réalisés à l’international

Cette nouvelle hausse est le fruit d’une croissance externe solide avec l’acquisition, au Royaume-Uni, du courtier ICB group qui, avec près de 100 millions de primes négociées pour ses clients, a permis à Verlingue de tripler de taille Outre-Manche. « Nous affichons aussi une croissance organique de 5 % avec une activité importante à l’international, explique Eric Maumy, directeur général de VerlingueNos activités à l’étranger représentent en effet 25 % de nos revenus contre 20 % un an plus tôt. On voit que notre modèle de développement au Royaume-Uni et en Suisse (NDLR : le groupe y a repris Advantis en 2016 et S&P en 2017) porte ses fruits ». Le groupe de courtage ne compte d’ailleurs pas s’arrêter en si bon chemin car il ambitionne, à terme, de réaliser 50 % de son chiffre d’affaires à l’international.

 

Des offres novatrices annoncées bientôt

Autre gros motif de satisfaction pour Verlingue : les investissements importants consentis dans la transformation digitale se font eux aussi sentir grâce notamment au déploiement des plate-formes Assur@cces en assurance emprunteur et immo@ccess et DO@access en immobilier. Et là encore, ça n’est qu’un début puisque le courtier mise beaucoup sur sa digital factory de Nantes pour amplifier cette transformation interne. Lors de la prochaine présentation de son plan 2019-2022 en mars prochain, Verlingue devrait d’ailleurs annoncer des « offres novatrices », précise Eric Maumy.

 

200 nouvelles entreprises clientes

« On vient de boucler la plus belle année commerciale de l’histoire de l’entreprise, se félicite, tout sourire, ce dernier. Nous avons conservé 97 % de notre portefeuille de clients et nous nous sommes renforcés sur des business prioritaires en signant avec plus de 200 nouvelles entreprises. Cette année, nous devrions donc enregistrer une croissance organique encore plus forte. Notamment sur les ETI malgré une concurrence qui s’est accrue sur ce segment. »

 

Une année faste en IARD

Si la croissance de Verlingue reste soutenue en protection sociale complémentaire, le groupe de courtage a aussi connu une année 2018 particulièrement faste en IARD. « Pour la deuxième année d’affilée, nous avons augmenté notre chiffre d’affaires », confirme Eric Maumy qui, dans un contexte de concurrence très forte, y voit le résultat« du considérable renforcement des équipes dans ce domaine ». « Nous n’avons pas simplement investi dans le digital. Nous avons aussi misé sur le capital humain. Et ça paie ! »

 

Olivier Baccuzat – L’Argus de l’Assurance