Actualité

15/11/2018

Interview de Jacques Verlingue

Nous avons élaboré pour notre Groupe un projet nommé Adélaïde 2022, avec une ambition forte, celle de :
« bâtir un grand groupe de courtage en assurances de dimension européenne, familial et indépendant ».
Jacques Verlingue

 

Jacques Verlingue, vous êtes président du groupe Adelaïde, qu’on connait surtout à travers ses entreprises Verlingue, Génération et Coverlife. Quelle est l’histoire de ce groupe ?

Il y a 85 ans, mon grand-père, Jules Verlingue, a créé une petite agence d’assurance à Quimper. Il est mort très jeune et mon père Jean-Yves a pris la suite. Il n’avait que 19 ans et, pour tout moyen de déplacement, qu’un vélo. Rien ne le prédestinait à lancer la grande aventure qui allait s’engager.

 

Quand avez-vous avez pris la suite ?

En 1994, après avoir travaillé pendant treize ans auprès de lui et, aujourd’hui, ce sont trois entreprises – Verlingue, puis Génération et plus récemment Coverlife – qui ont été créées. Ces entreprises ont été rejointes par d’autres, en France et ailleurs en Europe.

 

Cette histoire s’est construite autour d’un métier : le courtage en assurances ?

Oui, un métier passionnant, et un métier utile :

Utile à nos entreprises clientes, pour lesquelles nous avons toujours cherché à apporter à la fois un conseil d’expert et un service de proximité,

 

… tout cela, dans un domaine très compliqué !

C’est vrai, et notre mission, c’est aussi de rendre simple ce qui est infiniment complexe – cela c’est notamment le métier de Verlingue. Mais aussi, j’ajoute, un métier utile au plus grand nombre, à l’exemple des deux millions d’assurés qui reçoivent de Génération les remboursements de leurs frais de santé.

 

Aujourd’hui, Adelaïde, ce sont 1.800 collaborateurs ?

Oui, présents sur 22 sites et dans 4 pays.

 

Et aujourd’hui, vous vous engagez dans un nouveau projet. Pourquoi ?

Nous croyons en notre métier. Nous voulons nous y développer et engager une nouvelle étape de notre histoire.

 

C’est-à-dire ?

Notre premier objectif est de transformer nos métiers pour nous maintenir aux plus hauts standards de la satisfaction client. Et pour cela, nous réinventons nos prestations, pour répondre aux nouvelles attentes dans un monde digital.

 

Quelles sont ces nouvelles attentes ?

Plus d’immédiateté, plus de valeur ajoutée, et pour toujours moins cher. C’est pour cela que nous venons par exemple d’ouvrir à Nantes une « digital factory ».Et notre second objectif, c’est d’accélérer notre croissance, D’abord, par le développement organique, mais aussi par des acquisitions

 

Où cela ?

Principalement en Europe, pour y gagner de nouveaux clients et aller chercher des savoir-faire complémentaires aux nôtres.

 

Quel est au fond le but qui vous anime, Jacques Verlingue ?

C’est de cultiver les valeurs d’excellence qui nous ont conduits jusqu’ici et de développer, dans notre métier du courtage en assurances, un groupe familial encore plus digital, encore plus européen, qui apporte à nos clients et à nos partenaires une relation de confiance singulière.

 

Rester une entreprise familiale, avec ces ambitions, est-ce que c’est possible ?

La quatrième génération est pleinement engagée dans ce projet de transformation et de développement. Nous avons choisi d’investir dans notre métier et de rester une entreprise indépendante.

 

Ce n’est pas le chemin le plus facile…

… non, mais c’est le plus exaltant.